• Mieux comprehendre la neurodiversité


Mieux comprendre la neurodiversité

par Josiane Caron Santha, ergothérapeute

 

Pour ceux qui, comme moi, baignent dans le monde de l’autisme, du TDA (H) et des autres troubles neurodéveloppementaux, vous aurez déjà probablement lu ou entendu l’expression « neurodiversité ». Bien que de plus en plus familier, ce concept, qui n’existe que depuis le début des années 1990, est relativement nouveau et encore méconnu de plusieurs. Je me suis moi-même assise, il y a quelques années, pour prendre le temps de faire une petite recherche sur le sujet pour mieux comprendre de quoi il s’agissait. Comme cette idéologie me rejoint beaucoup, non seulement en tant qu’ergothérapeute, mais aussi en tant que maman, j’avais envie de vous en parler un peu.


Tout comme le terme « biodiversité » qui réfère à la diversité de la faune et de la flore, « neurodiversité » fait référence à la diversité de l’organisation neurologique.

 

L’organisation neurologique est la façon dont le cerveau organise ses neurones et les connexions entre elles. L’organisation neurologique dicte la façon dont le système nerveux traite l’information ce qui teinte la manière dont une personne réagit, pense et apprend.

 

Quand une personne agit, pense et apprend autrement de la majorité des gens, il est tentant de percevoir cette différence comme une «anomalie» ou une « divergence » de la normalité. Cette perception implique, par dépit, qu’il faut aider ces personnes à guérir ou à se réadapter au mode de fonctionnement de la norme.

 

Dans le règne végétal, une fleur en particulier n’est pas plus normale qu’une autre fleur de taille, couleur ou apparence différente, même si cette fleur est présente en plus grand nombre. Chacune a sa propre beauté, une place dans l’écosystème et un rôle important à jouer.

 

La neurodiversité implique qu’une personne avec une organisation neurologique donnée n’est que différente des autres et n’a pas de valeur moindre. Les variations d’un individu à un autre sont normales au même titre que le sont les différences ethniques ou même de sexe.

 

Ceci dit, lorsque la façon d’être d’une personne diffère de façon importante de la majorité de la population, des situations de handicap sont probables lorsque cette personne doit fonctionner dans un environnement qui n’est pas adapté à la neurocatégorie qui lui est propre.

 

J’aime les analogies, donc en voici une autre. La forme ronde n’est pas moins normale que la forme triangle; elles ne sont que différentes. Une forme ronde sera à son meilleur dans un moule rond, mais si un moule rond n’est pas disponible, certaines adaptations seront requises pour l’aider à s’insérer dans un moule triangulaire. Et si des adaptations ne sont pas possibles, un minimum de compréhension s’impose lorsque cette forme n’arrive pas à s’actualiser dans le moule triangulaire. 

La neurodiversité de nos enfants peut être appréciée au niveau : 

  • Du langage
  • De la façon d’entrer en relation avec les autres
  • Des intérêts
  • Du niveau d’énergie
  • De la gestion des émotions
  • Des modes d’apprentissage
  • De la motricité
  • Etc.


La neurodiversité est une philosophie qui peut inspirer des démarches concrètes.


Voici des exemples d’actions qui honorent la neurodiversité qui ont touché mon quotidien au fil des dernières années:


À LA GARDERIE/ ÉCOLE

  • Permettre à un enfant qui a développé le rituel d’aligner les chaises à son arrivée à la garderie le matin de réaliser cette activité sécurisante pour lui en lui donnant des barèmes (ex. seulement 4 chaises) plutôt qu’en décourageant l’activité.
  • Préparer une séquence visuelle de pictogrammes pour faire le sac et aider l’enfant à la suivre plutôt qu’en sanctionnant les oublis de matériel.
  • Accommoder un enfant, qui a besoin de bouger pour apprendre, de travailler debout dans la classe.
  • Proposer l’utilisation d’un ordinateur pour faciliter la rédaction des textes lorsqu’un enfant a du mal à penser et à écrire en même temps. 
  • Accepter la récurrence des thèmes dans les productions écrites tant qu’il y a respect de la consigne.

 

À LA MAISON

  • Parler à son enfant hyperactif des montagnes qu’il peut soulever avec l’énergie de sa tornade intérieure plutôt que des dommages qu’elle cause.
  • Intégrer les néologismes (mots inventés) de son enfant dans les conversations familiales plutôt que de viser l’utilisation constante du bon mot. Appréciez l’humour lorsque vous vous surprendrez à les utiliser vous-mêmes sans vous en rendre compte dans votre propre vie ;-).
  • Créer des règles claires, concrètes et visuelles et les présenter dans chacun des contextes où elles s’appliquent plutôt que d’espérer que son enfant les déduise et de le discipliner lorsqu’il ne déduit pas.
  • Créer un contexte de transition pour les sorties qui vont donner le temps à son enfant d’apprivoiser l’environnement nouveau ou moins familier sans pression (par exemple jouer un peu dehors en arrivant en visite chez un membre de la famille avant d’entrer dans la maison (et avoir pensé à en aviser son hôte avant ;-)) .
  • Prendre le temps de préparer une séquence de phrases à dire pour téléphoner à un ami plutôt que de dire à son enfant de se dégêner.
  • Offrir des contextes qui nourrissent les intérêts de son enfant, malgré leurs différences avec les nôtres et d'y participer lorsque notre enfant nous invite (par exemple à aligner des voitures avec lui). 
  • User de créativité pour revoir des apprentissages et étudier avec son enfant (penseur visuel et kinesthésique) plutôt que de conclure à des difficultés d’apprentissage.

 

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive. N’hésitez pas à la compléter avec nous en nous proposant vos propres exemples d’actions supportant la neurodiversité dans les commentaires.


Pour ceux qui souhaitent en savoir plus et rester à l’affût  voici une communauté Facebook qui pourrait peut-être vous intéresser :

 

La Neurodiversité - L'autisme et les autres formes d'intelligence

https://www.facebook.com/neurodiversite/?fref=ts

 

Et un site web :

http://autcreatifs.com

 Mouvement de personnes autistes en faveur de la neurodiversité et la reconnaissance positive de la personne autiste.

 

Source pour la théorie: Wikipédia

 

 Josiane 

Mieux comprehendre la neurodiversité

  • Brand: MadyMax
  • Product Code: Blogue
  • Availability: Out Of Stock
  • 0.00$